Le cabaret lyrique de Madame Eustache et Jeanne Houhou

cabaret-3

Charlotte et Marion se rencontrent au CNIPAL à Marseille. Elles se rencontrent donc autour du répertoire d’opéra et participent à l’ouverture de Marseille Provence 2013 sur la scène de l’Opéra de Marseille.

 Les origines lorraines de Charlotte, à la frontière allemande, l’inclinent très tôt à apprécier les mélodies de Weill. Je ne t’aime pas. Youkali. Nanna’s lied. Le Grand Lustucru. Elle imagine un spectacle qui unirait dans un même esprit ludique Weill le berlinois à Poulenc le parisien. Toutes les chansons réunies sont d’abord des textes, des histoires courtes à raconter. Des histoires simples à rire à pleurer.

cabaret-lyrique-cahors-17-avril-2016-3Marion sera au piano pour porter cette musique. Elle y apporte un jeu rythmé, du swing et sa magnifique énergie. Elles joignent alors à ce répertoire de cabaret lyrique des mélodies de Satie, de Bolcom et Milhaud.

« Le Cabaret Lyrique de Madame Eustache et Jeanne Houhou » est formé, clin d’oeil à deux mélodies fantaisistes de Poulenc. 

Dans le cabaret lyrique, il y a de la chanson, du café-concert, de l’opéra, de la comédie musicale. De la musique avant toute chose.